Skip to main content

L’Alliance Promotion Microbiote présente les résultats de la première étude sur l’industrie du microbiote en France

 

  • La France est dans le top 3 des pays les plus avancés dans le développement des thérapies basées sur le microbiote
  • L’industrie du microbiote est une opportunité de faire de la France un leader en production de biomédicaments
  • L’étude préconise un plan d’actions en 3 étapes pour relever les challenges de la filière

Lyon- France – le 7 octobre 2021 – A l’occasion de l’évènement Bpifrance Inno Génération qui se tient à Paris aujourd’hui, l’Alliance Promotion Microbiote (APM) partage les résultats de la première étude sectorielle du microbiote en France. L’APM compte plus d’une vingtaine d’acteurs du microbiote (entreprises, pôles de compétitivité, instituts de recherche, fonds d’investissements) et travaille à la structuration de la filière en France et en Europe. Cette filière, encore jeune, a été reconnue en juin dernier comme une des industries prioritaires pour l’innovation en santé par le CSISi et pourrait permettre à la France d’occuper une place de leader en Europe.

L’étude menée par le cabinet de MabDesign, porte sur l’ensemble de l’industrie du microbiote, à savoir les candidats-médicaments issus du microbiote, les tests de diagnostic et les produits vétérinaires. Au regard du secteur couvert par l’APM, les informations partagées ci-dessous font référence au marché des médicaments humains.

La France, dans le TOP 3 des pays les plus avancés dans le microbiote

Les Etats-Unis demeurent le leader incontesté sur le marché du microbiote dans le monde, suivi par la Corée du Sud puis par la France en 3ème position. La France est la première, et unique, nation européenne dans le Top 5.

Au niveau mondial, les entreprises développent majoritairement des candidats-médicaments pour les maladies infectieuses (24% des produits sont dédiés à cette indication, 20% concernent les pathologies gastrointestinales et 15% l’oncologie). Les acteurs français concentrent leur R&D sur l’oncologie (24%), sur les pathologies gastrointestinales (15%) et sur les maladies infectieuses (16%).

En 2021, il existe 118 entreprises R&D dédiées au microbiote dans le monde et 458 candidats-médicaments en cours de développement. La France, quant à elle, compte 12 entreprises dédiées au développement de thérapies avec plus de 43 médicaments en cours de développement et 55 essais cliniques ou pré-cliniques en cours. L’innovation est déjà disponible auprès des patients en France dans des indications où le besoin médical est non-couvert principalement en oncologie, que ce soit à travers des essais cliniques ou à travers les accès compassionnels/ précoces.

Le microbiote, une opportunité pour la France …

Le microbiote est un secteur prometteur avec plus de 5 milliards investis depuis 2010. L’étude MabDesign a ainsi identifié un intérêt grandissant des investisseurs et laboratoires pharmaceutiques, qui reste encore à intensifier en Europe par rapport aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, l’industrie du microbiote comprend majoritairement des biotechs et start-ups spécialistes du secteur. Les grands laboratoires pharmaceutiques ont déjà entrepris plus d’une trentaine de partenariats (accords de co-développement et de licences) avec des start-ups du secteur. « Les signaux sont positifs pour les acteurs du microbiote dans le monde et les perspectives prometteuses se révèlent chaque jour. Les soutiens financiers des fonds et institutions gouvernementales sont clé. » commente l’APM.

L’annonce gouvernementale, en lien avec le CSIS, a souligné le besoin critique en bioproduction. C’est également un enjeu stratégique pour le développement de la filière avec une montée en puissance significative du nombre d’essais cliniques attendus dans les prochaines années. Aujourd’hui, il existe quelques acteurs dans le monde qui permettent de produire des produits biothérapeutiques vivants. L’offre est limitée en France et afin de répondre à la demande qui augmente considérablement, des start-ups du secteur se sont lancées dans la construction d’actifs industriels qui permettront d’asseoir le leadership européen de la France ainsi que sa souveraineté.

… mais une position de leader à consolider et à développer au niveau Européen

Néanmoins, en France, le rythme de la « production » définie par le nombre de publications scientifiques, de brevets et de startups créées diminue depuis 2018, alors qu’il augmente dans les pays jusqu’alors considérés comme « suiveurs » (Danemark/Suède, Belgique/Pays Bas, Royaume-Uni, Israël et Suisse). « En complément, ce sont des sociétés américaines qui présentent les phases de développements les plus avancées. L’arrivée des premiers produits, à partir de 2023, pourrait peser sur la capacité d’innovation des sociétés de biotech européennes. Il est donc primordial d’encourager les entreprises du secteur à poursuivre leurs innovations et de ne pas se laisser distancer par les Etats-Unis et l’Asie. La France a de belles cartes à jouer sur ce terrain » souligne l’APM.

Un plan d’actions en 3 étapes pour développer la filière

Axe 1 : Favoriser le développement d’un écosystème

  • Soutenir la filière du microbiote et de la recherche académique pour apporter de l’innovation aux patients
  • Intensifier les collaborations pluridisciplinaires et la mise en réseau
  • Faciliter le transfert de technologies

Axe 2 : Structurer le cadre et la connaissance autour du microbiote

  • Définir et assurer un cadre réglementaire adapté au microbiote
  • Développer un vivier de main d’oeuvre qualifiée
  • Sensibiliser les professionnels de santé et le grand public

Axe 3 : Positionner la France comme moteur et leader européen du microbiote

  • Permettre le développement d’acteurs industriels majeurs pour assurer la souveraineté de la France
  • Soutenir l’implantation et le développement des capacités de bioproduction françaises
  • Développer l’écosystème français pour attirer les investissements

 

Si vous souhaitez recevoir l’étude dans son intégralité, vous pouvez faire la demande via e-mail à contact@apmicrobiote.com

À propos d’Alliance Promotion Microbiote

Alliance Promotion Microbiote a pour objectif de promouvoir l’écosystème français impliqué dans la science émergente du microbiote. Son objectif est de construire un écosystème d’excellence positionnant la France comme un leader européen dans le développement, la production et la commercialisation d’innovations scientifiques et thérapeutiques liées au microbiote.

Les Membres de l’Alliance Promotion Microbiote sont Bioaster, Biocodex, Biofortis Mérieux NutriSciences, Biose Industrie, Cynbiose, Cynbiome, Da Volterra, Eligo Bioscience, EverImmune, GMT, INRAE, INSERM, Lallemand, LyonBiopôle, MaaT Pharma, Medicen, Microbiome Fundation, Nexbiome, Novobiome, Seventure Partners, Stellate Therapeutics, TargEDys, Ysopia Bioscience.

Contact Presse

Alliance Promotion Microbiote

Pauline Richaud

Email : contact@apmicrobiote.com

Leave a Reply